Votre bassin en Automne Conseils pour bien préparer l’hivernage

img_4409

Avec l’arrivée de l’automne commencent les opérations de préparation du bassin à l’hivernage. La végétation, les poissons vont devoir faire face à de nombreux changements dans l’écosystème fragile d’un bassin de jardin.

Les opérations qui suivent doivent être réalisées en fonction de l’évolution du temps et particulièrement de la température.

Une grande règle : laisser la filtration en fonctionnement le plus longtemps possible. Vous ne devez l’arrêter que lorsque les gelées apparaissent.

Pour l’eau …

Le biotope que représente votre bassin doit être préparé à l’hivernage. Pour cela, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il est nécéssaire de traiter et d’ensemencer.

Le niveau d’eau doit être gardé à son niveau normal de saison. N’hésitez pas à faire un changement de 10 à 20 % du volume d’eau pour éliminer une partie des substances dissoutes produites en quantité pendant la belle saison. Le principal risque pour l’eau et le bassin arrivera vite : le gel. Disposez des objets flottants pour que le gel ne prenne pas toute la surface du bassin ce qui va dégrader vos parois. Si vous combinez le gel et la neige, pensez à enlever la neige qui empêche la lumière de pénétrer dans l’eau. Idéalement vous pouvez chauffer le bassin en cas de grand froid prolongé. Pour cela vous pouvez utiliser des résistance chauffante à immersion; et pour la filtration, un fil chauffant anti-gel par exemple. Le but est de permettre, sur une petite surface non prise par le gel autour du système que vous aurez mis en place, aux échanges gazeux de continuer à se faire.

Concernant le traitement de l’eau, vous pouvez utiliser des produits contenant de l’O2 actif pour améliorer l’oxygénation de la couche sédimentaire et benthique (le benthos regroupe l’ensemble des organismes aquatiques vivant en relation étroite – directement dessus ou à son voisinage immédiat – avec le fond du bassin). Ainsi vous allez réduire fortement la fermentation des matières organiques. Cet apport en O2 évitera la libération des ortho phosphates fixés et va donc réduire le risque de bloom algal au printemps.

L’ensemencement du bassin est important à l’automne. Les bactéries sélectionnées doivent être capables d’agir à basse température (cryophiles) pour que le processus de décomposition aérobie se poursuive l’hiver. Un bassin mal équilibré l’hiver permet aux parasites de se reproduire tranquillement pendant cette période. Dès l’arrivée du printemps, les parasites vont attaquer les Koï rendant le risque de maladie et de décès très important.

Les équipements du bassin … 

Sortez la pompe du bassin et la rentrer dans un endroit non gélif. Placez là dans un seau rempli d’eau pour éviter que les joints ne sèchent. Si la pompe est émergée, elle doit être vidangée après avoir fermé le circuit d’arrivée d’eau.

La pompe à air doit rester en fonction tout l’hiver pour garder une bonne oxygénation du bassin. En outre, le gel a du mal à prendre au niveau du bouillonnement créé par les bulles d’air.

Le filtre doit être vidangé, les masses filtrantes nettoyées. Le nettoyage du filtre ne se fait pas au karcher. Utiliser un jet d’eau sous pression normale.

Les poissons … 

En septembre vous pouvez continuer à nourrir vos poissons avec une nourriture riche en graisses pour permettre aux Koï de faire des réserves de graisses pour l’hiver. Elles doivent attaquer cette période avec un joli body ! Apportez leur aussi des vitamines. La biomasse du bassin tend à diminuer au fil des semaines qui nous amènent vers l’hiver. Nourrissez sans complexe les Koï mais pas en excès.

C’est lorsque la température arrive vers 5 degrés qu’il faut arrêter de nourrir les poissons. Leur métabolisme va ralentir et ils vont hiverner. c’est la période de repos total du bassin. Les Koï vont aller au fond du bassin attendre paisiblement que le printemps et la renaissance de la nature les réveillent.

Et les feuilles mortes…

La décomposition des feuilles mortes dans votre bassin peut conduire à un pic de nitrites fatal aux poissons. Testez votre eau régulièrement. Il vaut mieux les ramasser avec une épuisette. Si les feuilles sont déjà tombées au fond du bassin vous pouvez utiliser un aspirateur. Cela permet aussi d’enlever du bassin la couche de vase en même temps. Vous pouvez utiliser un filet de protection dès le mois de septembre pour faciliter la collecte des feuilles mortes et protéger l’équilibre chimique fragile du bassin.

L’automne est une très belle saison faite de multiples couleurs. Les bassins doivent s’adapter à la chute des températures, de la lumière, des pluies souvent répétitives, à l’apport de matières organiques issues de l’environnement direct autour du bassin. Aidons nos bassins et leurs habitant à se préparer au mieux pour l’hiver qui approche à grands pas.

Nicolas.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s