L’été, les bassins vivent pleinement !

IMG_1791

En été votre bassin de jardin est en pleine activité. Flore et faune se développent rapidement. Les fleurs sont épanouies, les Koï sont à la fête. Le soleil rayonne, les UV affluent, les matières organiques sont en forte proportion dans l’eau, la photosynthèse est optimale et les algues filamenteuses se développent…

C’est donc une période qui doit attirer votre attention pour garder un bon équilibre général de la qualité de l’eau, élément essentiel à la bonne santé des Koï. Il ne faut jamais sous-estimer la qualité physico-chimique de votre eau de bassin.

Que faut-il faire en été pour votre bassin ?

Surveillez la qualité de l’eau. Les brusques hausses de la température, les apports de résidus des végétaux, la nourriture donnée aux Koï en abondance occasionnent des variations du milieu importantes et rapides. Ce phénomène s’accentue dans des bassins de volumes plus réduits ou avec un système de filtration mal adapté. Il est important de bien contrôler le pH. Il doit être compris ente 7 et 8,5. Un bassin avec un pH inférieur à 7 correspond à une eau acide qui va déséquilibrer le cycle de l’azote avec un risque de voir arriver des pics d’ammonium (NH4+), très toxique pour les Koï.

Pour nous, aux Jardins Aquatiques, nous recommandons une valeur de pH à 7,4. C’est idéal pour le bassin et pour un bon fonctionnement de la filtration.

De même, nourriture pour poissons excédentaires, feuillages et engrais qui se trouvent dans le bassin par l`eau de pluie mènent à des nutriments trop importants qui entrainent la formation d`algues. Souvent la concentration d’ammoniac (NH3) et de nitrites (NO2-) reste élevée. Purgez les bouches d’évacuation de fond ou aspirez les déchets accumulés sur le fond.

Surveillez le niveau d’eau. Avec les températures élevées, l’eau s’évapore très vite. Cela va entrainer une concentration des éléments dissous, notamment des nitrates (NO3-). De manière générale, il est conseillé de changer 5% du volume du bassin chaque jour. En été, contrôler le niveau d’eau de votre bassin, c’est simplement assurer un bon renouvellement d’eau qui permet de garder un bassin sain et équilibré.

Pour nettoyer votre filtration, utilisez l’eau du bassin et non l’eau du robinet.

L’influence de l’eau de pluie. L’eau de pluie est déminéralisée. Cela signifie qu’elle n’a pas de pouvoir tampon.En traversant l’atmosphère, elle se charge en CO2. C’est pour cette raison qu’elle s’acidifie car elle n’a pas de réserve alcaline. Que se passe-t-il dans votre bassin dès qu’elle tombe ? Si votre bassin est mal tamponné, l’eau devient plus acide avec les conséquences que vous connaissez : chute du pH ce qui va impacter négativement le métabolisme des poissons et la croissance des végétaux.

Surveillez vos poissons. Si vous avez le bonheur d’avoir des Koï dans votre bassin, en plus du spectacle visuel qu’ils vous procurent, leur observation vous donnera un excellent indicateur de la qualité de l’eau de votre bassin. En effet une Koï qui ne vous fait pas la fête, qui mange moins, qui est isolée des autres vous indique que quelque chose d’anormal se passe dans le bassin. Immédiatement faites un test d’eau. Il est fort probable qu’il se révèle anormal. Concernant la nourriture, leur appétit est excellent en été…il convient de leur donner la dose qu’ils peuvent consommer en 5 minutes. Nourrissez peu mais souvent.

Surveillez le taux d’Oxygène dans l’eau. Les chaleurs d’été font monter la température du bassin ce qui a pour conséquence directe de faire baisser le taux d’oxygène dissous dans l’eau. L’oxygène est essentiel aux Koï et aux bactéries qui travaillent pour la qualité de votre eau de bassin. Si vous disposez d’une fontaine, d’une cascade, d’une pompe à oxygène ou de jets d’eau, nous vous conseillons de les laisser en fonctionnement la nuit. En effet, la nuit, l’oxygène du bassin est absorbé par les végétaux. Un compétition a lieu entre les plantes, les bactéries et les Koï pour absorber l’oxygène. Dès lors il existe un risque d’asphyxie des poissons au petit matin si l’oxygène est en déficit dans le bassin. Laisser les systèmes d’oxygénation tourner la nuit permet d’éviter ce phénomène.

Eliminer les algues filamenteuses. Avec l’augmentation des températures, votre écosystème est en ébullition ! Les cycles biologiques et les réactions chimiques augmentent. C’est pour cela qu’arrivent en forte quantité les algues filamenteuses, les cyanobactéries, les algues unicellulaires. Ces organismes profitent de la température, de la lumière, de l’accumulation de matière organique et des débris végétaux du bassin. La lutte « physique » contre ces algues est difficile et éprouvante pour le jardinier. Cela consiste simplement à les enlever à la main ! La lutte préventive passe par un bon équilibre de l’eau du bassin, un filtre régulièrement ensemencé de bactéries et une bonne oxygénation.

L’oxygénation….toujours l’oxygénation.

Notez que le stérilisateur UV n’a aucune efficacité contre les algues filamenteuses qui ne passent pas par la filtration. Ce type de filtre UV lutte contre les algues microscopiques et permet d’avoir une eau claire par rapport à une eau verte.

Ramasser les feuilles des arbres. Dès les fortes chaleurs certains arbres ( bouleaux, marronniers …) commencent à perdre leurs feuilles. Ramasser les feuilles avec une épuisette, si possible une fois par semaine, avant qu’elles ne rentrent en décomposition au fond du bassin.

Les pucerons. Si les nymphéas sont envahis de pucerons, immergez les feuilles pendant 24 à 48 heures, les poissons vont s’en charger !

Un bassin en été est un vrai bonheur pour les jardiniers ! Vivre au rythme de la saison, suivre les variations de l’équilibre du bassin et observer les Koï vous procurera beaucoup de satisfactions.

Nicolas.

 

*Si vous rencontrez un problème avec votre bassin ou voulez échanger avec l’équipe des Jardins Aquatiques sur la qualité de votre eau de bassin, n’hésitez pas ! Ce Blog est là pour ça.

 

Le site du Parc des Jardins Aquatiques

 

 

10 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Jacques Baillon dit :

    Bonjour. J’ai profité de l’été pour refaire mon bassin qui à la longue s’était envasé. Je voudrais maintenant y placer des plantes oxygénantes, genre myriophylle, mais je ne trouve en vente dans le commerce que des variétés exotiques plus ou moins invasives donc peu recommandables (myriophylle du Brésil, Elodée du Canada..) Savez-vous s’il y a quelque part des producteurs de plantes aquatiques INDIGENES . Quand replanter si je trouve des plantes ? Maintenant ? Au printemps ? Merci de vos conseils. Jacques. ( PS : sur le site les jardins aquatiques.fr, le lien vers ce forum n’est pas actif 🙂 )

    J'aime

    1. Bonjour Jacques,
      Merci pour cette question. Le plantes de bassin jouent un rôle oxygénant mais il faut faire attention à deux choses : leur développement rapide et envahissant, ainsi que l’effet inverse : la nuit le cycle s’inverse et les plantes consomment l’oxygène du bassin se mettant en compétition avec les bactéries du bassin et les poissons.
      Si votre objectif est l’oxygénation du bassin, une cascade ou une pompe oxygénante est la première des solutions car aucune plante oxygénante n’aura la même production d’O2 pour permettre un bon équilibre de votre eau, surtout si vous avez des Koï.
      Nous ne vendons plus de Myriophylle car trop envahissante.
      Nous vous conseillons en plantes oxygénantes et épuratoires :
      -le Ceratophyllum demersum, vivace dont les pousses vont à 1 m de hauteur mais assez envahissante aussi.Pousse dans 30 à 80 cm d’eau.
      – Le Pistia stratifies, la laitue d’eau, assez efficace grâce à son système radiculaire flottant.
      – Le Typa minimadans 10 cm d’eau
      – Le Ranunculus sous 15 à 60 cm d’eau.
      – Le Potamogeton, vivace sous 10 à 40 cm d’eau

      Nous nous fournissons chez un producteur français de très bonne réputation qui travaille pour les distributeurs.Il prend soin de cultiver les végétaux en respectant
      leur cycle de développement et les niveaux d’eau saisonniers.

      Merci pour le lien sur le site, c’est normalement réglé !
      Nicolas.

      J'aime

      1. Jacques Baillon dit :

        OK, merci. Entre temps j’ai trouvé des plantes indigènes, (donc non invasives, donc autorisées.. ).J’ai noté vos propositions, si j’ai besoin, je commanderai. A plus. Jacques.

        J'aime

  2. Jacques Baillon dit :

    En complément à notre discussion, voir ce lien : http://fne-centrevaldeloire.org/index.php/nos-actions/actualites-eau

    Aimé par 1 personne

  3. Marcel BORN dit :

    BONJOUR,j’ai un bassin d’environ 8 à 10 m3 je fais tous les jours un apport d’une nouvelle eau 1h le matin et soir j’ai un très bon pH et kh mon problème cela fait trois années que mon bassin fonctionne je n’ai jamais de reproduction j’ai disposé pas mal de pierres , tube ,gravier et des plantes aquatiques à fleurs ,l’été je dispose une protection contre le soleil execivement insuportable par un être humain qui me permet d’avoir une température en 22et25° ça me permet également de maîtriser les algues filamenteuses alors: QUE manque t-il pour avoir des reproductions ,pardon d’avoir été long MERCI DE vos conseils M. BORN ,ah oui je suis de la région des bords du lac d’Annecy

    J'aime

    1. Bonjour Marcel,
      Votre bassin semble très bien fonctionner ! C’est effectivement un élément important pour avoir de la reproduction…
      Pour cela, il faut bien entendu avoir des mâles adultes et des femelles adultes dans le bassin. Ils sont très difficiles à distinguer. Si ils font moins de 25 cm, c’est impossible de savoir.
      La température de l’eau doit être autour de 20°C, donc cela nous situe au début de l’été. Ensuite, les Koï sont assez voraces et mangent leurs oeufs….L’idéal est de récupérer ces oeufs pour les faire incuber dans un aquarium.
      Lorsque les Koï se préparent à frayer vous verrez plusieurs mâles poursuivre une femelle en donnant des coups de museau dans ses flancs. Les Koï préfèrent frayer à l’aube. Voilà ce que je peux vous dire !
      J’espère que cela vous aidera, tenez nous au courant cet été !
      Nicolas.

      J'aime

  4. monnier françoise dit :

    bonjour, mon bassin a 17 ans. les bords ont été faits de pierres juste posées sur la bâche que l’on voit et qui est très ma découpée, voire parfois au ras de l’eau . les pierres tombent souvent dans l’eau et j’ai du mal à faire tenir ces bordures. j’ai fait faire un devis il ya qqs années pour une bordure propre qui encastre la bâche mal posée mais cela suppose de rétrécir le diamètre de mon bassin, et je n’ai plus les moyens à ce jour de réaliser les travaux. Que puis-je faire pour améliorer ce tour ? puis-je cimenter les pierres sans problème ? merci d’avance.

    J'aime

    1. bonsoir, vous auriez des photos?

      J'aime

      1. je ne sais où mettre mes photos …

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s